le sport c'est la santéEn 2016, la revue scientifique « British Journal of sports medicine » publiait une large étude sur les bienfaits de certains sports.

Autant le running n’était pas en haute place, autant la natation et le fitness étaient mis à l’honneur.
Mais, les trois sports qui avaient le plus d’impacts sur l’espérance de vie étaient le tennis, le squash et le badminton.

D’après les données de plus de 80 000 Britanniques, suivis de 1994 à 2008, et en tenant compte de leurs prédispositions (tabac, alcool, âge, IMC, condition physique), les adeptes des sports de raquette voyaient leur risque de décéder de n’importe quelle cause de 47% et leur risque cardiovasculaire de 56% par rapport aux sédentaires.

Quand on sait qu’en plus le badminton est ludique, convivial, facile d’accès, mixte et que tout le monde peut jouer avec tout le monde, il n’y a plus à hésiter, il faut jouer au badminton.

TOUS AU BAD !!

ATTENTION, le sport pas n’importe comment (cliquer sur l’image).

Voici les 36 bonnes raisons d’une pratique sportive.

12 bienfaits de l’activité physique modérée :
1. améliore la mémoire
2. favorise le sommeil
3. diminue le stress
4. augmente la confiance en soi
5. fait baisser la tension artérielle
6. diminue le rythme cardiaque
7. fait baisser le taux de « mauvais » cholestérol et ce jusqu’à 25%
8. fait baisser le taux de triglycérides
9. augmente le diamètre des artères du cœur et du cerveau
10. augmente la densité osseuse
11. augmente la résistance des cartilages articulaires
12. augmente la force et la résistance musculaire

12 risques prévenus par une activité physique modérée :
1. les troubles de la mémoire
2. les accidents vasculaires cérébraux (hémiplégie,…)
3. les accidents cardiaques (risque multiplié par 6 chez le sédentaire)
4. le risque de formation de caillots en 10 semaines (phlébites)
5. le cancer du sein (risques réduits de 40% pour 4 heures d’activités hebdomadaires et de 60% si cette activité est débutée avant la ménopause)
6. le diabète de type 2
7. le cancer du colon
8. l’ostéoporose
9. les lésions arthrosiques
10. les chutes et fractures chez les personnes âgées
11. les fatigabilités (commander son corps, ne pas se laisser commander par lui)
12. les douleurs du dos

12 pathologies pour lesquelles l’activité physique est une aide ou fait partie intégrante du traitement :
1. des insomnies
2. des troubles du comportement
3. de l’apparition de la maladie d’Alzheimer
4. de la réadaptation cardiaque (angine de poitrine, infarctus, greffe cardiaque,…)
5. d’obésité
6. de diabète de type 2
7. de l’ostéoporose
8. de l’arthrose
9. des douleurs du dos
10. du tabagisme (diminue les effets et favorise l’arrêt)
11. de l’alcoolisme (rechute diminuée de 50% pour les pratiquants de sport d’endurance)
12. de la fibromyalgie (améliore la qualité de vie)