tactiqueQuand on encadre un groupe, comment savoir si on a réussi la séance ?

Il faut d’abord se donner un thème à aborder.
Ce thème est choisi généralement parce qu’il est lié à un besoin général du groupe ou parce qu’il fait partie d’un cycle prédéfini.

Un thème est cependant trop large comme axe de travail dans le cadre d’un entraînement. Pour de l’animation, il peut se suffire à lui-même à donner un fil conducteur.
Un objectif reste le meilleur moyen de proposer une séance bien cadrée.
Définir un bon objectif n’est pas aisé (on le voit sur les formations AB2A, EB1 et EB2). En partant du thème, le meilleur moyen de préciser un but à atteindre est d’appliquer la formulation suivante : « verbe d’action suivi d’un critère de réalisation et d’un critère de réussite ».

Pour un entraînement, l’important est la logique de l’activité ; pour une animation, le plaisir du jeu est primordial.

Les éléments importants d’une bonne séance :
– la sécurité
– le plaisir du jeu
– optimiser le temps de jeu
– la logique de l’activité
– respecter le thème et l’objectif

Qu’entend-on par logique de l’activité ?

Le badminton est :
– une activité ouverte (avec incertitudes)
– une activité d’adresse (il faut donc apprendre à appréhender raquette et volant)
– une activité duelle
– une activité avec une cible (le camp de l’adversaire, l’attaque et la défense sont des éléments importants)
– une activité où on est très mobile (pour défendre et attaquer) avec multiplicité de déplacements, sous toutes formes, de changements de direction, de reprise d’appuis avec phases d’accélération et phases d’amortissement
– une activité de cohésion (en doubles)
– conditionné par les trajectoires et rythmes du volant et les placements et replacements des joueurs

Attention donc aux situations décontextualisées (shadow, routines fermées,…), aux pourcentages de situations non duelles, ne permettant pas la maniabilité ou le jeu ou n’intégrant pas les situations d’attaque-défense, ou tout simplement trop statique.

Enfin, la technique ne doit pas être un objectif à part entière (exemple : exécution parfaite d’un service long) mais le moyen d’arriver à un objectif (exemple : repousser le joueur adverse au fond du court pour être en avance temporelle et pour cela un engagement long ou tendu sera utilisable).