écoles labellisées

Jeunes compétiteurs

plumes passbad passées

logo de la Fédération Française de badminton

logo de la FFBaD

La fédération Française de Badminton a beaucoup progressé en nombre de licenciés et nombre clubs et a donc compléter son développement par des outils permettant une augmentation notable du niveau général. Le badminton Français est à la conquête de médailles et pour cela, il faut former, fidéliser, détecter, accompagner, perfectionner, permettre l’excellence.

Voici un ensemble de dispositifs mis en place.

Dispositif Jeunes sur le site fédéral

DJ FFBaD

logopassbad

Le dispositif Passbad

Ce dispositif fédéral, piloté par la Direction Technique Nationale, a été mis en place durant la saison 2002/2003.

Le principe en est simple :
disposer, à l’instar d’autres sports, d’un outil permettant de valoriser la progression des jeunes joueurs de clubs, en dehors des compétitions.

Pourquoi Pass’Bad ?

PassBad comprend donc quatre plumes de couleurs différentes,

qui valident les étapes de progression du joueur.

Les épreuves de PassBad abordent :

Quels objectifs techniques, tectiques au travers du Passbad ?
Comment Passbad ?

L’ensemble des plumes peut s’obtenir sur deux saisons au rythme d’une par semestre.
Le joueur dispose d’un passeport où il colle les plumes obtenues. Lorsqu’il a acquis les quatre plumes, la Fédération lui décerne un diplôme et lui délivre un premier classement. Le public concerné par PassBad est principalement constitué de poussins et benjamins (en fait, 9-11 ans), mais dans la pratique rien n’empêche de le faire passer aux plus jeunes ou aux plus âgés (actuellement, on le fait passer de poussins à juniors !).

Plume jaune — étape 1
Plume jaune — étape 1bis
Plume verte — étape 2
Plume verte — étape 2bis
Plume bleue — étape 3
Plume bleue — étape 3bis
Plume rouge — étape 4
Plume rouge — étape 4bis

Quelques recommandations

Les 3 premières plumes peuvent être passées par un entraîneur de club (DIB ou DEB ou BE ou DIJ ou moniteur) ayant eu une formation.
La dernière plume ne doit être validée que par un brevet d’état (ou diplômé d’état) et il faut envoyer le carnet à la fédération qui le valide.

Les points forts de PassBad sont multiples : pour le joueur prendre conscience et faire reconnaître sa progression ; pour le club, valoriser et fidéliser les jeunes pratiquants de son école de jeunes ; pour les encadrants, disposer d’un outil de planification des apprentissages.

En 2006 la Direction Technique Nationale a souhaité donner un nouvel élan à ce dispositif en initiant de nouvelles actions :

  • Identifier chaque saison au calendrier national deux semaines PassBad. Ce sera l’occasion pour tous les acteurs du dispositif de se mobiliser autour de ces dates et de coordonner leurs actions pour organiser partout en France des passages de plumes aux jeunes joueurs.
  • Permettre aux Comités Départementaux l’organisation de passages des plumes, en plus des clubs, durant ces journées. Les CoDep ont en effet un rôle important à jouer en valorisant le dispositif et en offrant aux clubs qui ne disposent pas d’un entraîneur fédéral diplômé l’occasion de faire passer PassBad aux jeunes joueurs de leur association.
  • Impliquer, avec l’aval de la Ligue, l’Equipe Technique Régionale dans le déroulement de cette journée PassBad organisée par le CoDep. Les journées PassBad des CoDep seront l’occasion pour le CoDep ou l’ETR de détecter les meilleurs jeunes joueurs, d’organiser un temps de formation continue pour les éducateurs des écoles de jeunes, de présenter aux responsables de clubs et d’écoles de jeunes leurs actions en direction des jeunes.
  • Enfin le dispositif PassBad est un des points de la contractualisation entre la Fédération et les CODEP, et il figure en bonne place dans la labellisation des écoles de jeunes. Il se trouve donc fortement valorisé par la Fédération.
  • On peut également noter que la fédération s’est depuis dotée d’un DVD explicatif pour passer les plumes.
  • On peut, pour finir, noter les plumes passées directement sur Poona.