Il est possible que pour une compétition, un joueur déclare forfait et ne puisse pas venir participer comme prévu. On parlera de forfait uniquement après le tirage au sort des tableaux effectué. Si ce n’est pas le cas, il suffira à la personne de prévenir l’organisateur et l’inscription ne sera pas prise en compte.

 

Plusieurs cas sont possibles, nous allons les voir ci-dessous :

 

  • Il peut s’agir d’un forfait volontaire qui consiste pour un joueur inscrit :
    • soit sans raison valable ou sans prévenir, à ne pas se présenter à la compétition
    • soit à renoncer sans raison valable ou cas de force majeure à jouer un match

 

  • Ou il peut s’agir d’un forfait involontaire qui consiste pour un joueur inscrit :
    • soit à ne pas se présenter à une compétition pour raison valable (dûment justifiée par écrit au maximum 5 jours ouvrables après le dernier jour de la compétition)
    • soit pour une raison valable (à l’appréciation du juge-arbitre) d’arriver suffisamment en retard à une compétition pour ne plus être en mesure de jouer un match sans perturber durablement le déroulement de la compétition concernée.
    • Soit à ne pas jouer un match pour une raison valable (à l’appréciation du juge-arbitre)
    • Soit suite à convocation imprévue à une manifestation d’une Équipe de France, stage d’entraînement ou de sélection, rencontre ou tournoi international (Pour l’application de cette clause, les joueurs placés en liste d’attente sont considérés comme étant inscrits à la compétition.)

 

Le ou les matches du joueur (ou de la paire) forfait sont comptés comme défaites sur la marque de 21-0, 21-0.

 

Un forfait volontaire entraîne le retrait de tous les tableaux de la compétition.

 

En outre, le fautif est passible de pénalités sportives et de sanctions disciplinaires dans les conditions exposées dans un règlement spécifique aux forfaits.
Le juge-arbitre décide des forfaits volontaires pour lesquels il dispose des informations nécessaires. Il consigne dans son rapport tous les cas d’absence, ainsi que tous les éléments portés à sa connaissance permettant d’apprécier le caractère volontaire ou non du forfait

 

La sanction devient applicable de plein droit à compter du troisième lundi suivant le dernier jour de la compétition.
Les communications entre les instances du badminton et le licencié fautif s’effectueront exclusivement par courrier.

Les joueurs qui ne pourraient pas se rendre sur la compétition et ayant des justificatifs de forfait doivent faire parvenir les documents au JA de la compétition ou à la Commission Régional d’Arbitrage au maximum 5 jours après la fin de la compétition.

 

Les sanctions

 

  • Forfait volontaire : suspension de 2 mois
  • Forfait volontaire avec récidive : suspension de 6 mois
  • Participation en étant suspendu : suspension de 6 mois

 

La gestion des forfaits est faite par le responsable de la Commission Régionale Arbitrage de la Ligue sur laquelle la compétition s’est déroulée.